One Source for Asset Protection Solutions

T: +33 (0)1 49 82 60 40

One Source for Asset Protection Solutions

Le principe de la magnétoscopie

La magnétoscopie consiste à induire un champ magnétique en surface et à projeter sur la zone contrôlée un produit chargé de particules magnétiques. Les défauts superficiels non parallèles au champ magnétique provoquent des fuites magnétiques qui sont mises en évidence par des accumulations de poudre visualisant les défauts.

  • Méthode très sensible qui permet la détection de défauts débouchant ou sous-jacents (jusqu’à 2 mm maximum)
  • La formation des images ne s'effectue convenablement que sur une surface lisse
  • 2 méthodes d'aimantation possibles : passage de courant (méthode obsolète à éviter) ou électro-aimant mobile induisant un champ magnétique fermé par la pièce
  • Des produits révélateurs sont appliqués, ils contiennent les particules magnétiques en suspension
  • Largement utilisée sur les matériaux ferromagnétiques
  • Une peinture blanche sur la surface à contrôler améliore souvent le contraste et facilite la migration des particules magnétiques (uniquement valable pour les essais colorés)

Ses domaines d'application

  • Matériau: Tout matériau ferromagnétique
  • Température: Dépend du révélateur utilisé. Au-delà du point de Curie un matériau perd ses propriétés magnétiques. A partir du demi-point de curie du métal contrôlé : la susceptibilité magnétique devient proportionnelle à la température (règle empirique et non normalisée)
  • Seuil de détection:
    • Il est important de vérifier avec un témoin d'aimantation l'intensité du champ magnétique induit lors de l’essai et de respecter les temps d'aimantation pour garantir la qualité et la fiabilité des contrôles
    • Détection de discontinuités sous-jacentes parfois difficiles suivant leur taille, leur profondeur…

Avantages & inconvénients de la Magnétoscopie

Avantages

  • Technique fiable, simple et à faible coût de mise en oeuvre
  • Permet des contrôles rapides
  • Très bonne sensibilité de détection des défauts débouchant
  • Peut être effectuée sur des équipements en service
Image

Inconvénients

  • Nécessite des surfaces propres et bien dégraissées Lorsque nécessaire, mise en place d’un contraste permettant l’interprétation
  • Absence de revêtement (possible sous peinture non métallique de quelques micromètres)
  • Utilisation de produits nocifs, inflammables ou volatiles

Ses limites

Ce procédé permet de détecter la présence de défauts débouchant à la surface et sous-jacents des pièces jusqu’à 2mm de profondeur maximum.
De plus, il ne permet pas de déterminer la profondeur du défaut et ne fonctionne pas sur les alliages non ferromagnétiques : aciers inoxydables austénitiques, aluminium, magnésium, laiton, cuivre, bronze, plomb, titane.